Site Emploi : le site communautaire de l'emploi Recherche Emploi    Actualites Emploi    Blog Emploi

ol

ol Plein emploi en 2025 seulement si les bonnes réformes sont faites pour Jacques Attali

Liens sponsorises

20/08/2013

Plein emploi en 2025 seulement si les bonnes réformes sont faites pour Jacques Attali

Le ministre chargé de l’Économie Pierre Moscovici affirme que la situation de plein emploi pourra être atteinte d’ici une douzaine d’années. Le membre de gouvernement estime que la politique menée actuellement par le gouvernement va dans ce sens. Le patron de PlaNet Finance, Jacques Attali se dit quant à lui perplexe quant aux déclarations du locataire de Bercy. L’ancien conseiller de M François Mitterrand tient à signaler que plusieurs conditions doivent être réunies avant d’arriver à l’équilibre du marché du travail.

M Attali explique que la vision sur le long terme prôné par l’État ne peut avoir de sens que dans la mesure où elle tient compte des actions menées actuellement. D’après ce responsable, le gouvernement devrait donc être capable d’élaborer aujourd’hui une politique susceptible d’avoir un impact positif sur l’emploi d’ici 2025.

Jacques Atalli affirme cependant que la France peut avoir les moyens d’atteindre ses objectifs de plein emploi à condition que le gouvernement prenne le taureau par les cornes et arrête de dépenser inutilement l’argent des contribuables pour un système de formation professionnelle obsolète. Les chômeurs sont la priorité du moment et c’est sur eux que doit être focalisée l’action gouvernementale au jour d’aujourd’hui. Si cette condition n’est pas remplie, l’objectif de plein emploi pour 2025 reste aléatoire, voire utopique.

Partagez sur Facebook

Articles similaires :

   

19/08/2013

Conseils pour postuler aux offres d’emploi pour les vendanges 2013

Le début des vendanges en région champenoise pour 2013 n’est pas encore fixé. En raison d’un printemps pluvieux et assez long, ces dernières accuseront probablement un retard de 15 jours par rapport aux années passées, mais, selon les estimations de Dominique Monconble, un haut responsable du CICV, elles devraient quand même avoir lieu plutôt que prévu. Le CICV devrait statuer sur les dates officielles à partir du 15 septembre 2013.

Pour faire partie des travailleurs saisonniers de ces vendanges 2013, il faut remplir trois conditions précises. Un postulant doit avant tout être âgé de plus de 16 ans. Il est également essentiel d’être apte physiquement à rester en position courbée durant les récoltes. Chaque candidat doit aussi être en règle vis-à-vis de la législation du travail. À noter qu’un travail saisonnier durant les vendanges 2013 dure en moyenne 15 jours selon l’exploitant choisi, avec une rémunération fixée selon un barème précis.

Pour cette saison 2013, 15 000 exploitants viticoles de La Champagne sont à la recherche d’environ 100 000 vendangeurs, mais d’une manière générale, ces exploitants ont toujours recours aux services de leurs équipes d’habitués. Cette année, en dehors des débardeurs et des cueilleurs, les emplois les plus recherchés sont les tractoristes, les aides-cuisiniers et les transporteurs.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

16/08/2013

Chômage toujours en hausse malgré croissance économique au 2ème trimestre 2013

L’Insee confirme les propos tenus la semaine dernière par le ministre en charge de l’Économie, Pierre Moscovici. Ce dernier s’est félicité lors d’une visite d’usine à Bayonne de l’embellie de l’économie de l’Hexagone. L’institut public note que le BIP français a évolué à un rythme plus soutenu que prévu au T1 2013, affichant une progression de 0,5 % en variation trimestrielle. Le chef de gouvernement, Jean-Marc Ayrault a affirmé que la France réalise ainsi sa meilleure performance depuis T1 2011.

La cinquième économie de l’Europe semble donc sortie de la récession. Seulement, la reprise de l’économie ne semble pas s’accompagner d’une relance de l’embauche. En effet, l’Insee fait état de pertes de 27 800 postes durant la période considérée. Il faut rappeler que lors du précédent trimestre, l’organisme d’étude économique avait indiqué que 8 300 personnes se sont inscrites dans les bureaux de Pôle Emploi.

L’économiste Eric Heyer, travaillant pour le compte de l’OFCE - Observatoire français des conjonctures économiques - note toutefois que cette croissance reste fragile. Ce technicien explique que l’on ne peut pas parler d’expansion durable sans qu’il y ait une reprise des investissements, ce qui est loin d’être le cas. Selon ce responsable, les entreprises ne peuvent pas relancer l’emploi si elles n’investissent pas.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

13/08/2013

Agences Pôle Emploi fermées ces jeudi 15 et vendredi 16 août pour assomption

Exceptionnellement, les agences de Pôle Emploi à Rennes seront fermées jeudi 15 et vendredi 16 août pour l’Assomption. Il en sera de même pour l’ensemble des agences de l’établissement public en Bretagne. Les bureaux de l’opérateur du service public de l’emploi à Quimper fermeront également pendant le pont de l’assomption. Le lundi 19 août, toutes les agences de Pôle Emploi seront à nouveau ouvertes aux demandeurs d’emploi, aux horaires habituels.

Pôle Emploi rappelle au public que durant ces deux jours de fermeture, les services en ligne demeureront accessibles. Le site www.pole-emploi.fr reste effectivement à la disposition du public, sept jours sur sept et 24 heures sur 24 et même durant ces deux jours de fermeture exceptionnelle. En allant directement sur le site, les demandeurs d’emploi peuvent accéder directement à l’espace candidat, qu’il s’agisse de s’inscrire, de gérer son dossier ou de diffuser et joindre un CV.

Des conseillers de Pôle Emploi seront également joignables au numéro court 3949. Depuis un box ou une ligne fixe, le coût de la communication est de 0,11 €. Par contre, depuis un mobile l’appel sera facturé au coût d’une communication normale. Tous les bureaux de Pôle Emploi en France reprendront normalement leurs services dès lundi matin.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

12/08/2013

Offres d’emploi sur smartphone : déposer candidature avec CV depuis iPhone, iPad, Galaxy S3 ou S4

LinkedIn figure parmi les réseaux sociaux conçus pour les professionnels. Il permet à ses membres de trouver du travail, des prestataires de services, d’élargir son réseau ou développer ses affaires en ligne, et ce, en seulement quelques clics et de manière intuitive. Pour optimiser la manipulation de la plateforme, les administrateurs de LinkedIn ont récemment équipé l’application Android et iOS du réseau social d’une fonction supplémentaire : la possibilité de postuler directement à une ou plusieurs offres d’emplois, avec CV, sur son smartphone ou sa tablette.

Avec la nouvelle fonctionnalité de l’application LinkedIn, les utilisateurs peuvent directement répondre à l’offre qui les intéresse ou de la mettre de côté afin d’y répondre ultérieurement. Cette nouvelle option vient s’ajouter au service payant Talent Solutions qui permet aux recruteurs de filtrer les candidatures. Pour rappel, Talent Solutions a généré près de 56 % des revenus de LinkedIn au second trimestre.

Pour présenter rapidement sa candidature sur l’appli LinkedIn, l’utilisateur devra avant tout sélectionner l’offre qui l’intéresse. Il devra ensuite s’assurer que son profil est mis à jour. Une fois les conditions de mise à jour réunies, il n’aura plus qu’à déposer sa candidature avec son CV en cliquant sur « postuler ». Seul bémol, la nouvelle fonctionnalité de l’application mobile LinkedIn ne permet pas l’insertion de la lettre de motivation, procédure obligatoire en France.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

09/08/2013

Pas d’inversion de la courbe du chômage pour les français : Hollandement

Le taux de chômage a de nouveau augmenté en juin alors que les chiffres de l’Insee indiquaient un recul du phénomène le mois précédent. En effet, selon les statistiques 14 900 nouveaux demandeurs de postes se sont inscrits dans les bureaux de Pôle Emploi durant le mois de juillet. L’Insee avance qu’il y a de fortes chances que ce taux tutoie de nouveau son record historique d’ici décembre. L’institut public affirme que 10,7 % des actifs pourraient se retrouver sans occupation cette année.

En dépit de cela, le président François Hollande refuse d’abdiquer. Le chef de l’État en visite en Vendée a déclaré que la situation sur dans le secteur de l’emploi devrait s’améliorer, laissant entendre que la politique de l’emploi conduite par l’État permettra de résoudre ce problème. Ce qui n’est apparemment pas l’avis de la population. En effet, un sondage initié par Valeurs actuelles et réalisé par Ifop révèle que 84 % des personnes interrogées ne croient pas en l’efficacité des mesures avancées par le gouvernement.

Dans le milieu politique, l’on se montre également pessimiste. Les opposants de la Droite affirment sans hésitation que la politique du gouvernement n’a aucune chance de réussir. À gauche, les avis sont partagés. En effet, plus de 50 % des militants interrogés se montrent sceptiques par rapport au plan de lutte contre le chômage avancé par l’État.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

08/08/2013

100 000 emplois d’avenir dès 2013 comme plan d’actions contre le chômage pour Hollande

À La Roche-sur-Yon, le président François Hollande a incité les intervenants locaux dans la lutte contre le chômage à redoubler d’efforts et à aller au-delà des objectifs fixés avant la fin de l’année.

Actuellement, environ 45000 contrats sont recensés. Rien qu’en juin et juillet les chiffres sont ressortis respectivement à 8000 et 11000 contrats. Ces résultats sont tellement encourageants que dans l’optique du président le cap des 100 000 emplois promis est désormais largement à portée. Il est même probable qu’il sera dépassé à condition que chacun y mette du sien dans cette lutte où aucune concession ne sera faite à l’adversaire : le chômage.

Il s’accorde même une pointe d’humour dans son discours, en disant qu’il serait bien gêné de refuser un emploi à un jeune à la fin décembre sous prétexte que le quota des 100 000 emplois a été atteint.

Notons que depuis le mois de juillet dernier, le président Hollande a réalisé une série de visites sur terrain, afin de promouvoir sa stratégie de lutte contre le chômage. Les institutions internationales et les économistes ont toujours montré un certain scepticisme à l’égard de sa stratégie. C’est pourquoi il a décidé de passer à la vitesse supérieure, en augmentant le nombre des contrats pour jeunes chômeurs résidant dans les zones urbaines sensibles.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

07/08/2013

Les erreurs et gaffes de Pôle Emploi : tous les fails ici !

Depuis ces derniers mois, Pôle Emploi n’a cessé de cumuler des fails à commencer par le fameux tweet déplacé faisant figurer Pôle Emploi à la tête du classement des portails préférés des Français.

Pôle Emploi a également fait parler de lui à travers la formation assez particulière qu’il a exigée d’un informaticien de profession au chômage. Ce dernier a donc dû apprendre à allumer un ordinateur et à naviguer sur le portail de Pôle Emploi. Arnaud, le bénéficiaire de cette formation fut donc contraint de l’accepter par pur respect de la procédure.

Le mauvais fonctionnement du site de Pôle Emploi a également attiré l’attention des citoyens durant la dernière semaine du mois de juin dernier. L’accès à près de 187 000 offres d’emplois disponibles sur le site a été bloqué. Les responsables s’en sont rendu compte six jours après. Ils se sont bien entendu excusés pour ce « désagrément » et ont annoncé que le site serait désormais disponible avec un service ralenti.

Le versement de près de 812 millions d’euros d’allocations en trop figure au top des bourdes de Pôle Emploi, après les 800 millions versés en 2011. Suite à la publication de ces données, le médiateur de Pôle Emploi Jean-Louis Walter s’est rattrapé en réclamant des mesures d’urgence destinées à réduire et à justifier ces trop-perçus inexpliqués.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

06/08/2013

François Hollande parle de l’emploi ce mardi 6 août en Vendée

Aujourd’hui mardi, le président de la République François Hollande se déplacera en Vendée, comme il l’a annoncé à l’Élysée un peu plus tôt. Il fera alors le déplacement à La Roche-sur-Yon afin de parler de l’emploi en France. La présidence a souligné dans un communiqué qu’il serait accompagné de Michel Sapin, ministre du Travail, lors de ce voyage.

Au cours du week-end dernier, le président Hollande a annoncé dans le Gers et en Dordogne que l’emploi constituait pour lui une priorité absolue. D’après lui, même en ce mois d’août la machine gouvernementale continue à tourner, grâce à la continuité de l’État : premier ministre, président et ministres auront à se relayer pour assurer le fonctionnement des affaires du pays durant la période estivale.

En cette période de vacances, où même les ministres sont partis prendre un peu l’air, le président a choisi de continuer à travailler cette semaine, et raccourcir ses vacances à une semaine. Le président et son entourage ont par ailleurs tenu à garder la plus grande discrétion à ce sujet.

Rappelons qu’au mois d’août de l’année dernière, François Hollande a eu la surprise d’avoir comme voisins de vacances Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy : tous les trois avaient choisi le Var pour passer l’été, sans savoir qu’ils allaient se retrouver les uns à quelques kilomètres des autres.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

02/08/2013

Air France va supprimer 2500 emplois en France prochainement

À l’issue d’une réunion du Comité central d’entreprise, les dirigeants d’Air France ont annoncé la suppression de 2500 à 2600 postes en 2014. Cette action s’inscrit dans le droit fil des objectifs du plan de restructuration dénommé plan Transform 2015 initié au début de l’année 2012. À cette époque le groupe Air France-KLM avait estimé le sureffectif à 5100 postes à temps plein. Aujourd’hui il pense se défaire de la moitié.

Le porte-parole d’Air France n’a pas précisé la répartition exacte des postes supprimés. Il s’est contenté d’affirmer que le processus serait à peu de choses près analogue à la compression de personnel de 2012 et 2013 qui a vu la suppression de 5122 postes. 3 200 avaient alors été classés en tant que départs volontaires. Les suppressions restantes ont pour leur part été considérées en tant que départs naturels.

Ces responsables d’Air France ont toutefois précisé qu’avant de mettre définitivement en œuvre cette mesure visant à supprimer ces postes, ils s’efforceront d’engager le dialogue avec les organisations syndicales de la compagnie. Cette opération permettrait à Air France de réaliser 2 milliards d’euros d’économies en trois ans, et de ramener sa dette à une valeur de 4,5 milliards d’euros d’ici 2014.

Partagez sur Facebook
Articles similaires :

   

Liens sponsorises

Actualités du Marché de l'Emploi

Pour recevoir notre newsletter, remplissez le formulaire ci-dessous :

Votre adresse email :

Articles plus anciens »

ol - Le blog de Site-emploi.com : le site communautaire de l’emploi !

   

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1